dimanche 20 décembre 2015

Picto-sélector, le tyranosaure-terminator des rééducations qui assurent !

Bon, dernièrement je discutais avec des consoeurs-zet-frères orthophonistes et même avec des collègues éducateurs et des enseignants spécialisés (oui, parce que c'est pas pour me vanter, mais j'ai des collègues éducs et instit' spé), et je me suis rendu compte qu'il y en a plein plein qui ne connaissent pas Picto-Selector.
QUEEEEEWAAAAH ?!
Mais comment donc font-ils ?
Moi même, je ne sais plus comment je fonctionnais avant de découvrir cette merveille de petit logiciel gratuit. Enfin si, je me souviens très bien : je galérais ! Je photocopiais des planches de pictos, je les redimensionnais sur Word ou Gimp, je faisais de merveilleux ateliers découpage-plastifiage-collage le week-end, que du bonheur, youplaboum et fraise tagada !
Mais ça, c'était avant !
Avant...

Picto-Selector ! 
<insère aussi une musique genre chants de petits anges à la voix cristalline tandis qu'un rai de lumière
 vient illuminer l'écran de ton PC à l'endroit exact où "Picto-Selector" apparaît ci-dessus>


Picto-Sélector, c'est quoi donc, alors ?
Et bien c'est un chouette petit logiciel qui te permet de sélectionner, imprimer, paramétrer et mettre en page tous tes pictos pour en faire des supports de communication, des loto, des jeux de cartes, tout ça.
Et, je le dis pour la 3ème fois (parce que bon, on sait jamais !) c'est GRATUIT !
Trop.
De.
Bonheur.

Allez, zou, je t'explique tout bien comment ça marche, et ce que tu peux en faire !
Déjà, pour commencer, tu vas là :
(hop, je t'ai mis la version française direct, parce que je suis trop troooooop sympa comme fille)



Tu peux déjà lire un peu tout sur le site, ça va te donner une idée du schmilblick. Y'a des tas d'exemples et tout, à se demander pourquoi j'écris une note du coup, mais bon, eh, j'aurais pas fait toutes ses captures d'écran pour rien, zut à la fin. Et puis comme ça, je te donnerai des exemples spécial-ortho, et toc.

Pour télécharger le logiciel, c'est ici : http://www.pictoselector.eu/fr/accueil/telecharger/
Et oui, ça marche pour PC et Apple, re-youpi.
Tu cliques, tu télécharges, et hop, tu as une jolie icone sur ton bureau !
Allez, c'est parti, on va faire ta première planche de pictos ! Youhou ! Hauts les cœurs !


COMMENT UTILISER PICTO-SELECTOR ?

Lance Picto-Selector.
La première fois, il va te demander de mettre à jour la base de données de pictos, et d'entrer tes initiales ou un pseudo, tout ça. Tu peux y aller gaiement, tu vas pas te retrouver spammé-e par les partenaires de Picto-Sélector : tout ce que tu vas faire à partir de maintenant avec ce p'tit logiciel restera entre ton PC et toi (sauf si tu choisis de partager tes productions en ligne).
Donc, après ça, tu as une fenêtre comme celle-là qui s'ouvre :


Pour ouvrir une nouvelle feuille, tu cliques sur... <Nouvelle Feuille>. Pfiou. C'pas évident, je sais. C'est pour ça que je t'ai indiqué le bouton sur le screen ci-dessus, on sait jamais... 

Hop, une nouvelle fenêtre s'ouvre : 


C'est là que tu vas tout paramétrer !
Le nombre de pictos, combien par ligne, par colonne, quelle police, quelle taille, avec le titre ou pas, le nom des pictos (au dessus, en dessous) ou pas, bref, tu peux TOUT décider.
Et comme c'est hyper intuitif parce que tout est bien indiqué, c'est mode easy +++.


Maintenant que tu as tout bien configuré (mais t'inquiète si tu changes d'avis, tu pourras y revenir quand tu veux !), tu cliques sur <Fin>, et hop, tu arrives sur l'interface de création/sélection de pictogrammes.
En haut de ta page blanche, il y a 8 carrés symbolisant les différents types d'éléments que tu peux insérer dans ton document (en jaune - on y voit rien, ah bravo ! - ci dessous) :


Détaillons : 
  1. Photo horloge : ouvre une fenêtre avec différents modèles d'horloge, tu peux paramétrer l'affichage, l'heure indiquée, les couleurs...
  2. Timer : la même chose avec le Time-Timer (que si tu connais pas, je t'expliquerai ça une autre fois, le timer c'est gé-nial !), 
  3. Photo-Picto : ouvre une fenêtre qui te permet de sélectionner l'image de ton choix pour l'intégrer à ta planche de picto. ET OUI ! CARRÉMENT !!! Les photos de tes patients, de ton matériel ortho, tes images PECS ou MAKATON (qui ne sont pas dans la base de données de Picto-Selector car non libres de droit), bref, TOUT CE QUE TU VEUX ! Elle est pas belle la vie ?
  4. Texte-Picto : pour insérer... Du texte (merci Captain Obvious !). Là encore, tu peux tout paramétrer : la police d'écriture, la taille, la couleur...
  5. Sclera Picto : ouvre une fenêtre qui te permet de créer un picto de personnage de ton choix : tu peux choisir toutes ses caractéristiques, de l'habillement aux expressions du visage (super pratique ça !), Bon, c'est un peu comme jouer aux SIMS en noir et blanc et super simplifié, et c'est vraiment très bien pour tout un tas de jeux : travail sur les différences, les sentiments, le vocabulaire corporel...
  6. QR-code : oui, tu peux créer/intégrer ton QR code. Personellement, je n'en ai pas encore eu l'utilité.
  7. Titre : comme son nom l'indique, c'est pour gérer le titre ! 
  8. Espace blanc : parce que parfois, sur ta feuille, c'est bien de laisser un espace libre... Dans PictoSelector, les pictos choisis se placent les uns à la suite des autres (tu peux les déplacer ensuite), sans espace libre. 
Si tu n'a besoin de rien de tout ça tout de suite, allons voir comment ajouter des pictos "simples" sur ton document. A tout moment, tu peux intégrer une photo, une image, une horloge... En, cliquant sur le bouton correspondant. 
Pour ajouter des pictos donc, clique sur <Afficher Picto>, juste à gauche des 8 boutons présentés ci-dessus. Une nouvelle fenêtre s'ouvre : 



Tu cliques dans le champ "recherche" et tu tapes le nom du picto recherché, ou juste une lettre ou le début du mot. Il n'y a plus qu'à choisir son picto parmi tous ceux proposés, et à double-cliquer dessus pour le faire apparaître sur ton document !
ET C'EST TOUT !

Alors, oui, c'est tout, mais quand même, tu as vu que pour l'exemple "chat" ci-dessus, il y a un sacré paquet d'images qui apparaît... C'est parce que tous les types de pictos sont affichés ! Mais tu peux choisir le type de pictos en cliquant sur le bouton "choisir symboles Mulberry", et là une nouvelle fenêtre va s'ouvrir pour te présenter tous les pictos présents, et il n'y a plus qu'à cocher/décocher en fonction de ceux que tu veux utiliser ou pas :

Ici les pictos ARASAAC pour "manger",
la même chose avec les symboles Mulberry...
...et ici avec les symboles SCLERA. 
Une fois tes pictos choisis et affichés sur ton document, tu peux encore tout modifier et améliorer si besoin : tu peux changer le nom du picto (pour qu'il corresponde plus à tes besoins et ceux de ton patient), tu peux changer la couleur, barrer le picto d'un trait rouge pour signifier les interdictions... 

Après, n'oublie pas d'enregistrer ton document (il restera dans le logiciel Picto-Selector, la liste des planches réalisées s'affiche à gauche de ton écran), tu peux aussi sélectionner "enregistrer sous" dans le menu "fichier", comme avec tout document, et le ranger où tu veux.
ATTENTION : si ton document fait plusieurs pages et que tu veux le sauvegarder sous forme de fichier image ou pdf, seule la première page sera visible dans le document créé ! Mieux vaut privilégier les sauvegarde de document feuille par feuille, ou se contenter de l'enregistrement directement dans Picto-Selector. 


QUE FAIRE AVEC PICTO-SELECTOR ?

Mais PLEIN PLEIN PLEIN de trucs !

Par exemple, j'ai utilisé Picto-Selector pour créer les fiches de mon jeu des représentations visuelles.

Il m'a aussi servi à illustrer la note du petit Tom...

Pour faire les classeurs de communication de mes petits patients autistes et les planches de parole de mes grands patients aphasiques, aussi.

Je m'en suis également servi pour organiser un peu les rangements dans la chambre de mes bibous : de gros bacs de rangement avec un picto collé dessus pour identifier les jouets dedans, c'est bien pratique !

Tout simple et très rapide à faire : une planche de mots personnalisée, pour faire un loto, un mémory, une planche de PACE... Par exemple, ici, avec des mots commençant par la lettre "R" pour une petite puce de 5 ans avec un trouble articulatoire portant sur ce son :


Et pour ça, Picto-Selector c'est chouette, parce que tu peux faire une planche comme ça en 5 minutes top chrono et en faisant participer ton patient : "Allez Choupinette, on cherche des mots qui commencent par RRRRRRR !" (et hop un peu de travail de la phonologie et de la métaphonologie en passant !), "Bon Monsieur, vous allez me dire tout ce qu'on peut trouver comme fruits et légumes au marché aujourd'hui !" (et zou, évocation lexicale ou sémantique !).

D'autres exemples ?
Les pictos, c'est topissime pour faire des semainiers, des emploi du temps visuels, des frises temporelles... Il y a des exemples ici, et voici une de mes frises temporelles pour séquencer le temps de la séance d'orthophonie :

Si un jour j'ai le courage temps, je ferai toute une note sur les emploi du temps
et les frises temporelles, c'est vraiment un super outil en orthophonie ! 
Pour travailler les structures de phrases en langage oral, je me suis fait un petit matériel tout simple avec Picto-Selector toujours :
  1. niveau un : sujet + verbe. 
    sujet : garçon ou fille,
    verbe : manger, boire, dormir, marcher, se laver (niveau 1 Makaton)
    J'ai recherché sur Google Images des photos d'enfants en train de réaliser les actions ci-dessus, préparé des étiquettes avec les sujets et les actions, on tire une carte, on choisit les pictogrammes correspondant et on s'aide de ceux-ci pour dire la phrase "le garçon - mange" en pointant les pictos :



  2. niveau deux : sujet + verbe + complément
    J'ai choisi 4 protagonistes : un garçon, une fille, un monsieur et une dame, qui mangent soit une glace, soit une pomme, soit du chocolat. J'ai cherché les images correspondantes sur Google image, et avec Picto-Selector j'ai créé les bandes-phrases, et je propose ensuite à l'enfant de recréer les bandes phrases avec les pictos individualisés :





    (avec du scratch au dos des pictos pour les fixer sur la bande en carton)
Ah, encore un autre exemple de matériel tout simple à créer avec cet outil : des images à dénommer / désigner / trier ! Par exemple, ici, avec les objets qu'on trouve dans les différentes pièces de la maison : 


Quelques petits paniers en plastique achetés 75 cents l'un, de la patafix pour les grandes images, et c'est partiiiiii !
J'en ai plein d'autres, avec les fruits / légumes / fleurs, les couleurs (jaune : citron, poussin, soleil..., rouge : cerise, poisson, tomate... etc !), les animaux sauvages / domestiques, les actions bien - je suis content  / pas bien - je suis triste (super avec des petits et grands autistes !), etc...

Voili, voilou !
Sur le site de Picto-Selector, tu vas voir, il y a des tas d'exemples et d'explications.
Là, je t'ai juste présenté les fonctions de base, histoire que tu n'aies pas peur de te lancer !
Allez hop, "yapluka"... ;-)

3 commentaires:

  1. We can be Heroes... just for one day! Ou alors for life! Séco my heroe!!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci! Picto Selector dormait depuis un moment chez moi... C'est effectivement génial!
    J'espère maintenant la note sur les frises temporelles!

    RépondreSupprimer

Commentaires, remarques, critiques : lach T comz.