vendredi 14 juillet 2017

Tambouille ludique et utile : de l'art d'exploiter le DIY pour les rééducations. #pâtamoler #oobleck #slime


Ceci est une note qui associe mon amour du DIY et du bidouillage en folie avec l'orthophonie, option boîte à outils. 
Trop.
De.
Bonheur
. 
Je la dédicace à Elisa, toi même tu sais, et à Amandine, mes coporthos-bidouilleuses-pros-de-l'oralité. Parce que figure toi qu'aujourd'hui, on va apprendre à bidouiller utile, pour travailler la sensorialité de nos patients chéris ! Et oui ! Et, accessoirement, pour s’entraîner, on va aussi faire le bonheur des monstroplantes, si ça c'est pas d'la boulette quand même ! 


Oobleck, slime et pâtamoler : le trio gagnant de la sensorialité ! 

Pour les zorthos qui passent par ici, je ne vais pas vous faire un dessin : vous savez très bien pourquoi c'est super tip-top-moumoute d'avoir des tas de textures à utiliser avec nos patients adorés pour les désensibiliser, leur faire travailler leur motricité, tout ça... 

Pour les pas-zortho mais qui veulent s'éclater en cuisine avec leurs monstoplantes respectifs, vous aller découvrir 3 recettes pour faire mumuse, dégueulasser la cuisine et patouiller dans la joie et la bonne humeur !
Ready ? GO !


Commençons par le commencement de cette grande épopée des fluides et pâtes bizarroïdes de l'été avec le champion n°1 toute catégorie des vidéos youtube de gamins : le SLIME.
Mais qu'est-ce donc ?

Si tu ne le sais pas, alors c'est que tu ne côtoies pas d'enfants, parce que le slime, c'est un peu le hand-spinner du moment version pâte. Le truc que les gosses adorent détester manipuler, à grand renfort de "beuuuuh !" et de "dégueu !" tout en y revenant. Un truc à mi-chemin entre la pâte à modeler et la pâte à prout : visqueuse, dégoulinante, gluante... Hm, bon appétit ! 
Ma princesse Cahouète m'en réclamait à corps et à cris, il a donc fallu agir... 
7h42 de vidéos youtube consternantes plus tard, j'avais une idée de la recette, et donc je suis allée acheter le saint grall du slime : la colle Cléopâtre. Sauf qu'il n'y en avait pas dans le magasin où je suis allée. J'ai donc pris la marque distributeur, et passé un premier échec (que j'avais bêtement imputé à la marque de colle), j'ai fini par trouver THE recette qui fonctionne ! 

Alors je te le dis tout de go : oublie les recettes à base de liquide vaisselle, lessive, shampoing... Ça marche pas. La seule qui fonctionne vraiment, facilement et rapidement, c'est celle-ci : 
- colle blanche liquide type Cléopâtre
- mousse à raser
- Dacryosérum
(j'ai essayé les autres, et ça a été un fail monumental, option regard déçu des monstroplantes, affreux...)
Pourquoi c'est celle-ci qui fonctionne ? Parce que le Dacryosérum et la colle mélangés, ça fait une super réaction chimique chelou - et un peu flippante j'avoue - qui donne la fameuse texture visqueuse attendue. La mousse à raser, elle, participe à la texture mousseuse super fun à manipuler. 



WARNING - le Dacryosérum est l'un des deux ingrédients indispensable à la réalisation du Slime, car il contient du Borax. Et ouais. Pas la peine, donc, de tenter de le remplacer par du sérum physiologique (comme j'ai pu le voir sur certaines vidéos... Et après ils s'étonnent que "ça marche pô...", sans blague ?!). Et là, attention : Borax + colle = réaction chimique, donc pas glop glop !!! Donc on se protège quand on prépare le slime, on ne mélange pas à la main (sauf à la toute toute fin !), et évidemment on ne porte pas le slime à la bouche... On évite aussi de manipuler le slime à longueur de journée, apparemment risque de brûlure ! 
Donc le slime, on s'amuse à le faire avec les gamins (bien protégés), on les laisse jouer avec parce que c'est rigolo, et puis surtout, après, on le range dans une boîte hermétique, on va se laver les mains et on passe à autre chose ! 



Les ingrédients : 
- colle blanche liquide type Cléopâtre
- mousse à raser (pas du gel, de la mousse !)
- Dacryosérum 

La recette :
- dans un bol ou un saladier, mélanger la colle et la mousse à raser, en dose à peu près équivalente (moitié-moitié, ce qui n'est pas aisé compte tenu de la différence de texture, mais bon, en gros, quoi...),
- ajouter des colorants, des paillettes, ce que vous voulez pour faire fun !
- ajouter petite dose par petite dose le Dacryosérum en mélangeant bien à chaque fois à la cuillère ou avec une spatule (pour le slime ci-dessus, j'ai utilisé une grosse cuillère à soupe de colle et de mousse à raser, et j'ai ajouté le sérum 5 gouttes à chaque fois),
- petit à petit la texture change : on obtient des filaments, puis le slime commence à se former et se détache des parois : ça devient bon ! On mélange encore bien, puis on peut travailler la pâte aux doigts jusqu'à ce qu'elle ait la consistance désirée. 

Conservation :
Dans une boîte hermétique, quelques jours à quelques semaines. 



Ceci étant fait, on a rempli notre quota de recette chelou, on va pouvoir repasser au 100% safe et DIY sans crainte dans la zon-mai, j'appelle notre deuxième invité : l' OOBLECK
Mais qu'est-ce que c'est donc ? 
C'est tout simplement un mélange eau + fécule de maïs (la maïzena, quoi !) : ça crée une sorte de fluide bizarre, mi-liquide mi-solide. Il s'agit en fait d'un fluide non-newtonien, amis scientifiques, bonjour !

C'est la même consistance que les sables mouvants : si tu bouges, ça durcit, si tu laisses tranquille, c'est liquide. Bizarre, bizarre ? Toutafé ! Une consistance assez "beuark" et malgré tout super amusante à manipuler ! 
Avec en plus l'avantage d'être 100% comestible (pratique avec nos patients pas toujours au clair avec le fait de tout mettre à la bouche...), et sans tache : ça part à l'eau sans souci. 




Donc, comme tu le vois sur les photos (et c'est pas facile de montrer les avantages de cette texture étrange en photos, mais j'avais la flemme pour les vidéos...), quand on n'y touche pas, c'est liquide. Pose la main dedans doucement : elle s'enfonce comme dans de l'eau. Mais bouge rapidement tes doigts dedans et surprise, tu as l'impression de bouger dans de la pâte à modeler ! Sur les images 2 et 3, tu peux voir quand quand on le manipule, on peut même faire des boules de pâte solides avec l'oobleck. Mais dès que tu laisse l'oobleck tranquille, pfuit, il te coule entre les doigts (image 4). Magiiiiiiiie !!!

Les ingrédients : 
- fécule de maïs
- eau
- colorant alimentaire (optionnel)

La recette (hyyyyper dure) :
- verser la fécule de maïs dans un récipient,
- ajouter de l'eau progressivement en mélangeant jusqu'à obtenir la consistance étrange souhaitée, 
- ta daaaaah !
(Si on a mis trop d'eau, il suffit d'ajouter de la fécule, et si on a mis trop de fécule, on remet de l'eau. Une recette d'une grande précision au niveau des quantités, donc...)

Conservation :
L'oobleck ne se conserve pas. Il moisit ! Oui, même dans un frigo, même dans une boîte bien hermétique... Rien à faire. Donc une fois qu'on a fait mumuse, on jette. Pas de regret ! 



Last but not least, notre challenger de la manip', le champion de la motricité fine, le number one dans le coeur des p'tits nenfants en âge de triturer de la patouille : la célèbre PÂTAMOLER 
Ahem... Oui, euh... La pâte à modeler. Toutafé.         (mes patients-choux déteignent, oskour !)
Une chouette pâtamoler DIY et comestible, à faire avec les ingrédients de la cuisine, avec une texture top et qui tient bien !
Il en existe une version avec de la pierre d'Alun en poudre qui donne une pâte à modeler plus élastique, mais j'aime autant la version faite avec les ingrédients de mes placards de cuisine, tant qu'à faire...
Je te propose donc celle-ci, qui donne une pâtamoler très souple, non collante, facile à manipuler, douce et légèrement irisée grâce au bicarbonate. 


Les ingrédients :
- farine (1 tasse)
- sel fin (1 tasse)
- bicarbonate (2 cuillères à café)
- huile [tournesol, colza... sans odeur !] (1 cuillère à café)
- eau chaude (1 tasse)
- colorant(s) alimentaire(s) [optionnel]

La recette :
- mélanger tous les ingrédients dans l'ordre dans une casserole. 
- faire chauffer à feu doux en mélangeant sans cesse avec une cuillère en bois : 
- très rapidement la pâte se décolle des parois et prend la consistance attendue. 
- laisser refroidir puis ajouter les colorants : bien malaxer la pâte pour obtenir une consistance et une couleur homogènes. 

Conservation :
Dans des sachets congélation ou des boîtes hermétiques, au frigo, cette pâte à modeler se conserve facilement plusieurs semaines. Je préfère les sacs congélation petits formats, donc je chasse l'air au maximum avant de ranger au frigo, ça tient impec ! 



Voili, voilou ! 
Toutes ces recettes ont été testées avec amour, aucun enfant n'a été maltraité pendant les opérations, et moi j'ai des doigts de schtroumpf à force de faire mumuse avec le colorant alimentaire bleu, trop la classe...
J'espère que vous vous amuserez autant que moi avec ces 3 recettes !

En terme de sensorialité, c'est l'oobleck qui a remporté le plus de succès, mais le slime a su bien tirer son épingle du jeu, en surfant sur la vague de hype. La pâtamoler, elle, reste une valeur sûre : même les plus grands qui ont tendance à trouver ça "bébé" passent quand même un temps fou à bidouiller dans la cuisine... 

D'ailleurs, un bon plan express pour les cop'orthos qui sont toujours à la recherche du coffret de guides-langue de Mme Borrel-Maisonny (vendu à prix d'or sur les sites spécialisés ! ) : vous trouverez dans les rayons "cuisine créative" (lol) de votre magasin préféré des embouts de décoration pour gâteaux qui feront fort bien l'affaire, tu peux les admirer sur cette photo des bibous qui se lâchent sur la pâtamoler ! Youhou !!!

Amis du bidouillage et de l'orthophonie, je vous laisse : j'ai une cuisine à remettre en état, moi... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires, remarques, critiques : lach T comz.